Projet de rachat de l'OM : "M. Ajroudi est sur le plan économique la solution (...)

Projet de rachat de l'OM : "M. Ajroudi est sur le plan économique la solution la plus solvable", explique dans un entretien le juriste Marc René Deschenaux

Dans un communiqué de presse adressé dans la nuit du jeudi 23 au vendredi 24 juillet aux rédactions françaises, le cabinet de juristes internationaux « Greenberg, Hornblower, Deschenaux & Partners, LLP  »O projecto de investigação de Mohamed Ayachi Ajroudi e de seus investidores, que representa os interesses de Mohamed Ayachi Ajroudi e de seus investidores no projecto de pesquisa da OM, confirma a sérieux du projet porté et surtout la bonne réputation de M. Ajroudi. Joint au téléphone, Marc René DeschenauxO júri financeiro internacional e fundador associado do gabinete que comprou mais agências no mundo (Genève, Nova Iorque, Los Angeles) aceitou para nós de fazer o ponto sobre o dossiê, esta venda 24 juillet après-midi....

« Je vous confirme d'abordme que les propositions que nous avons avons rédigés dans le communiqué de presse adressé ce vendredi 24 juillet est de notre initiative et entendem prouver la bonne foi de M. Ajroudi  ", indique Marc René Deschenaux qui précise : " Il a pour but aussi de mieux faire connaître cette personnalité en France. Un tel rachat, c'est un peu comme si on doit séduire une femme, il faut arriver à lui faire dire oui. Je pense que l'on se trouve être dans la même situation entre M. McCourt, le propriétaire de l'OM, ses conseilleurs, et M. Ajroudi et ses propres conseillers. Je tiens à préciser que je m'occupe des affaires de Monsieur Ajroudi depuis une bonne dizaine d'années. Mais que nós sommes plus proches de lui dans ce dossier de rachat depuis peu. Pensei que o senhor se envolveu e aconselhou a parte que lhe foi confiada nas suas próprias férias. E, com a ajuda de outras considerações, em França, com o fato de que os Saoudiens estão a ser tratados... ». « Notre cliente, M. Ajroudi...poursuit-il, bénéficie d'une excellente réputation au Moyen-Orient, où il est très connu, respecté et considéré comme un grand homme d'affaires. Eu sou um grande auspício para que não haja uma publicidade de uma telle publicité sur le plan personnel, au regard de sa situation, en rachetant l'OM. Encontramo-nos com o carro no porto de um projecto, com três solides investisseurs com a Lui. Um projeto de pesquisa que é sobre o plano économique a solução mais solvível, je peux vous l'affirmer. Maintenant, il faut reconnaître que le fait qu'il soit Français et Maghrébin est sûrement en train de lui jouer de mauvais tours. »

« C'est un grand homme d'affaires, qui n'a besoin de personne pour pouvoir payer une somme de 500 000 euros ou un milliard "

Marc René Deschenaux insiste: " Je vous le répète, la réussite de M. Ajroudi dans le monde des affaires est reconnue par tous. Et contrairement à M. Eyraud, il n'a pas le profil Sciences Politiques, très fonctionnaire, mais c'est un vrai self-made-man. Qui a également réussi dans les deux clubs qu'il a pris en main en Tunisie, en impulsant dans chacun une véritable dynamique. A e possui todas as competências para a realização do projecto de investigação do clube Marselha e para a sua totalidade. Il n'y a pas photo, selon moi. ». Il conclut : « Peut-être encore que Monsieur Ajroudi ne passe pas en termes d'image, de look, comme il le faudrait sur le plan médiatique. On ne peut pas dire qu'il soit, sur ce côté-là, un modèle à la Steve Jobs, si vous pouvez me permettre la comparaison. Mais au niveau des compétences, c'est un grand homme d'affaires, qui n'a besoin de personne pour pouvoir payer une somme de 500 000 euros ou un milliard.  »

McCourt recusa de negociação com o duo Ajroudi - Boudjellal

Um exemplo de rebate neste projeto de mídia do projeto de pesquisa do OM mené par le duo Ajroudi - Boudjellal était intervenu jeudi 23 juillet au soir. Olivier de Vilmorin, avocat du propriétaire américain de l'OM, Frank McCourt, avait fait savoir à l'AFP que son client " n'était pas vendeur de manière formelle et définitive  ", ajoutant : " M. McCourt ne souhaite pas engager de discussions avec M. Ajroudi  ». Antes do início desta mesma jornada, Mourad Boudjellal, chegou a ser o sucessor de Jacques-Henri Eyraud no projeto, avait comme anticipé l'information, pointant une nouvelle fois du doigt l'actuel président du club : ". C'est très bien joué parce que M. Eyraud n'est pas contre la vente de l'OM, il est même favorable à ce que l'OM soit vendu, mais si on le garde. Ce qui lui pose un problème, c'est qu'on a dit très vite qu'il n'était pas prévu de le conserver. Pourquoi on dit ça ? Parce que l'OM est un club qui depuis que M. Eyraud est là perd environment pas loin de 100 millions d'euros par an, et ça ne fait qu'augmenter (...) Le problème aujourd'hui, ce sont les fonds propres de ce club. Ce que M. Eyraud, aujourd'hui, endort à travers cet écran de fumée de procédure médiatique, qui est du pipi de chat, c'est que l'OM est dans une situation très compliquée à cause de lui.  »

Boudjellal sur Eyraud : " Ce que j'attends, c'est que M. Eyraud explique comment il va mettre 70 millions d'euros à l'OM ? “

Il enchaîne : "  Car les actifs et les fonds propres de l'OM sont en chute de 90 millions, c'est-à-dire qu'il doit les reconstituer. M. McCourt va mettre 20 milhões, il en manque 70. Ce que j'attends, c'est que M. Eyraud explique comment il va mettre 70 millions d'EUR à l'OM ? Il ne va pas les mettre de sa poche, il ne peut pas. Je ne vois qu'une solution : augmenter les produits, mais il est en train de nous expliquer à travers cette procédure que ce ne sera pas le cas. O que não é uma solução: é a solução de joueurs. Donc M. Eyraud est simplement en train de préparer une vente massive de joueurs sur laquelle il aura plus ou moins envie de nous faire porter le chapeau. C'est inéluctable... » L'ancien homme fortme du RCT s'était dit prêt " s'il le fallait  " à se retirer du projet de rachat -dans lequel il était amené à prendre la prochaine direction de l'OM, précisément à la place de M. Eyraud- " si cela devait faciliter le rachat par M. Ajroudi ", qui demeure, selon lui : " La bonne personne pour aider Frank McCourt et faire grandir le club. » Boudjellal insiste: " Aujourd'hui, le véritable problème de ce club n'est pas la vente mais le départ de M. Eyraud. C'est le seul enjeu que ce dernier défend. Si demain des Emiratis récupèrent l'OM avec des moyens dix fois supérieurs, ça ne va pas le déranger. D'après mes échos, il a quand même un salaire de footballeur qui ne marque pas de but...  » On attend la suite du feuilleton, qui ne devrait pas tarder.
Bruno ANGELICA

GHD LLP (155)